Un site tenu par un panda roux? Que faites-vous encore là, foncez !

La panthère des neiges

La panthère des neiges

Cet article va traiter d’un sujet pas évident pour moi, car je vais vous parler de la panthère des neiges. Et si vous connaissez un peu les pandas roux, vous savez peut-être que cet animal se nourrit parfois de mon espèce. Mais eh, c’est une espèce menacée et je ne discrimine pas !

Même si elle s’est nourrie de tonton Gaspard, elle a aussi le droit de continuer à exister. Mon premier article de 2019 traitera donc d’un sujet intéressant et véhiculera un message de tolérance. Si ça c’est pas beau !

Alors habillez-vous chaudement et prenez vos raquettes (pas de tennis hein), nous partons découvrir ce chat légendaire !

Petit portrait de la panthère des neiges

La panthère des neiges, également appelée léopard des neiges ou once, est un gros chat d’Asie centrale. Son aire de répartition se partage entre 12 pays (Chine, Népal, Inde, Bhoutan, Russie…).
Comme tout ses congénères félins, elle aime être en hauteur. C’est pourquoi elle a décidé de vivre dans la montagne, à des altitudes comprises entre 600 et 6000 mètres. Elle a cependant une préférence pour les massifs escarpés, rocheux et ravinés avec des falaises.

Cette panthère mesure de 90cm à 1 mètre 30 et pèse entre 35 et 50 kilos. Un beau matou quoi. Elle possède également une certaine particularité : sa queue. En effet, l’animal est connu pour avoir une grande queue. Et cette dernière est assez imposante, car elle mesure entre 90 cm et 1m de long. Soit environ 75% de la taille du corps.

Physiquement, la panthère des neiges se différencie de ses confrères léopards. La queue, pour commencer ! Elle possède des pattes courtes, et les pattes avant sont plus larges que celles de derrière. L’aspect de la face est également différent. La panthère des neiges a un museau court avec des narines plus larges. Les oreilles sont plus petites, la face est large et ronde… Et elle possède des yeux gris vert, ce qui est rare pour un félin.

panthere des neiges gueule
« T’as de beaux yeux tu sais ! »

Mieux connaître la panthère des neiges

Bon, on vient de voir le général, et les choses que vous saviez déjà. Et surtout, de ce qui se remarque facilement chez cet animal. Alors passons maintenant aux points qui vous permettront de briller en société et de remporter des points au trivial poursuite !

Pourquoi une queue si grande?

J’imagine que c’est sans doute une question qui vous a traversé l’esprit en lisant le paragraphe du dessus ou lorsque vous avez vu la bête pour la première fois. Alors un petit rappel pour ceux qui se seraient absenté, ou qui viennent d’arriver.

La queue de la panthère des neiges mesure entre 90cm et 1m de long. Ce qui représente 75% de la taille de son corps. C’est donc assez conséquent, vous en conviendrez. Mais pourquoi cette taille donc?

Eh bien, sa queue lui sert de balancier pour maintenir son équilibre en milieu escarpé. Mais elle sert également d’écharpe ! Comme l’once évolue dans le froid à haute altitude, elle l’enroule autour d’elle pour se réchauffer lorsqu’elle dort. Un peu comme nous !

panthere des neiges queue
« Vous pensez que c’est cool d’avoir une grande queue? Parfois je m’assomme avec, alors bon… »

Le chat invisible

La panthère des neiges est réputée pour être un des animaux les plus rares du monde. Cela vient du fait que son observation dans la nature relève du miracle. Elle est d’ailleurs surnommée « fantôme des montagnes« .

« C’est dans les années 1970 – 1980 que commencent les premières recherches in situ. »

En effet, l’animal est très difficile à pister et à observer. Cela vient de son camouflage, mais surtout de son habitat. La panthère des neiges vit dans les hauteurs reculées et presque inaccessibles des montagnes d’Asie centrale. Ces observations difficiles en font donc un animal que l’on connaît peu. Tout du moins à l’état naturel.

La première photo de l’animal a été prise en 1971 par George Schaller. Cette photo a été publiée dans le National Geographic de la même année. 15 ans plus tard, la première vidéo du félin sera réalisée par Rodney Jackson.

Des grosses poupouttes

La panthère des neiges possède des pattes dont les extrémités sont larges. Cela fait office de raquettes lorsque l’animal se déplace sur la neige. Ainsi, la panthère ne s’enfonce pas trop dedans. Elle peut marcher dans de la neige haute de 85cm sans problème.

Les coussinets sont d’ailleurs recouverts de poils afin d’éviter les glissades sur la neige et les maintenir au chaud.

La panthère des neiges, cette sauterelle escaladeuse

D’après certains dires, la panthère des neiges serait capable de faire des bonds de 15m de long. Jusqu’à présent cela n’a pas été prouvé, mais si c’est le cas, bravo ! D’autres sources rapportent des bons de 6m de long, ce qui pour quelque scientifiques, serait plus crédible et envisageable.

« I believe I can flAAAAAAAAAAH »

En revanche, l’once excelle dans la grimpette. Son anatomie lui permet de se déplacer facilement dans les terrains accidentés. Ainsi, ses pattes avant plus courtes que ses pattes arrières et sa musculature lui facilite l’escalade et les déplacements.

La panthère et l’Homme

Avec son camouflage digne d’un Predator, ses griffes et son agilité, on pourrait croire que la panthère est dangereuse pour l’Homme. Eh bien, figurez-vous que non. Elle est même assez docile.

L’once est réputée pour être très calme et assez docile. En captivité par exemple, elle est facile à approcher et elle est assez attachée à son gardien. Elle est d’ailleurs considérée comme l’animal le plus doux des grands carnivores.
Dans la nature, ses rencontres avec l’Homme sont assez rares. Mais lorsque le miracle arrive, elle n’a pas peur et n’attaque pas. Il y a par exemple, un témoignage d’un berger qui attrapa la queue d’une panthère qui se délectait d’une de ses bêtes et la tira pour l’éloigner. Cette dernière ne se serait pas défendue.

Des scientifiques émettent l’hypothèse que la panthère des neiges n’aurait pas peur de l’Homme car leur rencontre est si rare, que l’animal n’a pas développé l’instinct d’alerte. Aujourd’hui, seuls deux cas d’attaque sur l’Homme ont été répertoriés.

panthere des neiges
« Un cache-cache ça te dit?! »

Le territoire de la panthère des neiges

La panthère des neiges est solitaire et elle n’aime pas trop partager son territoire. Son observation étant difficile, il n’est pas évident d’établir la taille du territoire du félin. Deux techniques ont étés utilisées : la localisation radio et satellite. Mais les résultats sont assez différents entre les deux méthodes.

Au Népal par exemple, la taille du territoire est estimée entre 12 et 39km². Si la densité de proies diminue, le territoire augmente. C’est le cas en Mongolie, où il peut atteindre 400km². Mais les observations satellites font état de territoire allant jusqu’à 1600km². Donc le territoire de la panthère des neiges, c’est entre 10 et 1600km². Sacrée fourchette !

Une chose est sûre, c’est que l’animal procède à un marquage régulier. Il arpente également ses terres en se déplaçant en zones, dans lesquelles il reste quelques jours avant d’aller dans une autre zone.

La panthère des neiges végétarienne?

Si ça c’est pas du titre racoleur, je sais pas ce que c’est !

Bien évidemment, vous savez que la réponse est non. En plus, je vous disais dans l’intro que mon oncle avait péri dans la gueule d’un de ces matous. Le régime alimentaire de la panthère des neiges est varié et est centré sur pas mal d’autres animaux. Certaines proies de l’once peuvent même faire 3 fois son poids.

Mais la panthère des neiges se nourrit également de végétaux. Comme d’autres félins d’ailleurs. Mais elle, elle en mange plus. En effet, les fèces de l’animal contiennent en moyenne 22% de matières végétales (les fèces, c’est le caca lol). Au Ladakh cela va même jusqu’à 50%. La panthère des neiges est donc le félin qui consomme le plus de matière végétale dans le monde des félins.

panthere des neiges repas
« C’est le dernier qui me traite de vegan ! »

La panthère des neiges menacée

Tout comme mon espèce, la panthère des neiges est un baromètre du bien-être de son écosystème. S’il y a des panthères c’est qu’il y a des proies, donc que les animaux sont dans un environnement sain.

Aujourd’hui, la population de panthère des neiges serait comprise entre 4000 et 6500 individus. L’once est donc fortement menacée.

Une nourriture plus rare

Les proies des panthères des neiges ont diminués. Certaines sont chassées par les populations locales, d’autres sont empoisonnés car considérées comme nuisibles.

L’accroissement de l’élevage a également un impact négatif, car moins de nourriture pour les animaux sauvages, moins d’espaces et surtout plus de rencontres involontaires avec l’Homme. Et même si un enfant armé d’un bâton est capable de faire fuir la panthère, il suffit d’une attaque de bétail pour que les populations cherchent à se venger ou éradiquer la menace

La panthère des neiges perd son habitat

Même si elle vit dans des endroits difficiles d’accès, la panthère voit son territoire se réduire. Or, elle a besoin d’un grand territoire.

L’urbanisation, l’accroissement de l’agriculture et des élevages empiètent donc sur ses terres. Ainsi, la panthère des neiges voit son environnement s’effriter et se fragiliser de plus en plus.

La panthère des neiges braconnée

La panthère des neiges est braconnée depuis longtemps. Déjà dans les années 1920, des onces ont péri pour leur fourrure.

Dans les années 1970 – 1980, l’activité de la fourrure de panthère des neiges s’est emballée. Aujourd’hui, la fourrure d’once se négocie aux environs des 10 000$ sur les marchés noirs kazakhstanais. D’autres parties du corps sont également vendues pour la médecine traditionnelle chinoise, comme les os, pour remplacer ceux des tigres.

panthere des neiges petit

Des conflits avec les Hommes plus nombreux

« Cette image négative de l’animal au Népal se perpétue également à travers de mythes. Selon eux, la panthère des neiges est chargée de la tâche coupable de tuer les autres animaux. Tuer une panthère des neiges revient à récupérer tous ses péchés, et il est nécessaire de s’en excuser auprès des dieux. »

Comme nous l’avons déjà vu, la cohabitation entre panthère des neiges et populations locales n’est pas toujours facile. Bien que la sensibilisation à l’animal soit de plus en plus pratiquée auprès des locaux, l’attitude à son égard reste relativement négative. Cela est vrai dans les Annapurnas, là où la population est extrêmement pauvre et vit en dessous des 160$ de revenu mensuel moyen du Népal. La panthère s’attaque parfois au bétail, et elle peut dévaster un troupeau familial en une nuit. Il s’agit de la nourriture de la famille voire du village.

A contrario, en Mongolie, l’attitude face à l’animal est plus positive. La moitié des personnes sondées considèrent que le félin doit être protégé car il est rare.


Le mot de la fin

Depuis 1986, la panthère des neiges est considérée comme en danger d’extinction. Malheureusement, aujourd’hui, sa situation ne semble pas s’améliorer. Malgré les efforts fournis pour la préservation de l’espèce, la panthère des neiges reste victime des répercussions des actes humains et de la cupidité des braconniers. En plus de ces menaces, la panthère des neiges fait également face à un autre fléau qui nous touche tous : le changement climatique.

La panthère des neiges a toujours été un animal très rare. Mais aujourd’hui elle est à la limite du rare et de l’inexistant. Et malheureusement, c’est le cas de beaucoup d’espèces. Beaucoup trop !

J’espère que vous aurez aimé lire cet article et apprendre des choses sur le fantôme des neiges. Bien que ce soit un de mes prédateurs, j’ai aimé apprendre des choses sur lui.

Retournez dans vos grougrouttes vous réchauffer !

Papouilles et bambou !

P.s : Voici des images assez rare de l’animal dans la nature ! Bon visionnage les rouroutiens !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu