Petite visite de Strasbourg !

On y est. Fin novembre, la période de l’année où vous n’allez pas arrêter d’en entendre parler.  « Marché de Noël » par-ci, « marché de Noël » par-là. Et souvent un marché de Noël revient dans la bouche des gens. Celui de Strasbourg. En même temps, quand la ville est qualifiée de « capitale de Noël », on peut s’attendre à ce qu’elle soit citée une fois ou deux. Ou deux cents fois, car comme je vous le disais, vous n’allez pas arrêter d’en entendre parler.

Néanmoins, cet article ne parlera pas du marché de Noël. Eh ouais ! Stras c’est classe toute l’année ! Alors venez découvrir la ville en dehors de la période de Noël. Et puis, je consacrerai un article spécial qui parlera du marché et qui illuminera vos petits yeux d’enfants !

Alors, prenez votre chope, préparez vos petits bidons et suivez-moi pour ce petit tour que je vous ai préparé dans la capitale européenne !

La place centrale de Strasbourg : la place Kléber

On commence par la place Kléber, qui est un peu le centre du centre de Strasbourg. Même si vous n’avez pas pour projet de la voir, il y a de forte chance pour que vous y passiez. À 10 min de la place Broglie, de la place Gutenberg, de la petite France, de la cathédrale… Elle permet l’accès rapide à tous les endroits dont je parle ici !

De plus, même si elle n’est pas la place la plus belle que vous verrez, elle a son petit charme. Personnellement, je la préfère en été. Les fontaines et les petits buissons qui séparent les bancs en font une place agréable. Et puis il y a un Apple Store et un Starbucks… Désolé, je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. J’aurai pu vous parler du cabinet de radiologie d’en face, mais avouez que ça vous fait déjà moins rêver.
Par contre, le bâtiment qui abrite ces deux enseignes est très beau architecturalement parlant. C’est peut-être pour ça que je vous en parle.

Mais partons par-là, et rejoignons une place historique importante !

La place de la révolution : place Broglie

C’est ici qu’a retenti pour la première fois La Marseillaise, écrite par Rouget de l’Isle en avril 1792. Petite anecdote pour frimer quand vous serez sur la place. Beaucoup d’expositions se déroulent sur la place, et notamment des expos artistiques.
Vous pourrez y voir l’hôtel de ville de Strasbourg, des sculptures et l’opéra. Et si vous continuez votre chemin, vous arriverez à la place de la république.

Place de la République

La place de la république est l’entrée dans la Neustadt. La nouvelle ville. Vous pourrez vous y reposer dans son petit parc. Observer l’architecture de l’université et de la bibliothèque de Strasbourg. Ça vaut le coup d’œil !

Strasbourg en miniature sur la place d’Austerlitz

Au début, on se dit que Strasbourg c’est grand. Que c’est labyrinthique et qu’on s’y perd facilement. Ou peut-être que ce ne sera pas votre cas. Dans tous les cas, sur cette place vous pourrez voir une maquette de Strasbourg faite en bronze. Vous aurez l’air con à tourner autour afin de vous y retrouver. Mais ne vous en faites pas, on le fait tous. Même les Strasbourgeois !

Maquette en bronze place Austerlitz

Même là la cathédrale semble immense !

Autour de la place, vous pourrez aisément déguster une boisson chaude ou une bière dans l’un des nombreux bars qui s’y trouvent.

Si vous aimez le Hip-Hop, deux ruelles plus loin se trouve le Fat Black Pussy Cat. Un nom qui fait rêver, et une musique digne des clips de gangsta rap des 90′. Même si parfois ça dérape en Saturday Night Fever…

Bon, cette place est un petit détour dans notre circuit, car un peu excentrée de la Grande Île. Mais voir la maquette est toujours sympa. De plus, vous passerez par des petites rues et vous pourrez voir les vestiges des remparts de la ville en y allant. Ce qui mérite le léger détour !

THE monument à Strasbourg : la cathédrale

J’aurais pu commencer par là. Mais je voulais faire durer le suspense. Puis, vous savez tous que c’est LE monument à voir quand on vient en Alsace. Aussi, je l’ai gardé pour maintenant, car c’est d’ici qu’on va partir vers la petite France. Tout est calculé quoi !

La cathédrale est donc un arrêt incontournable quand on vient à Strossburi (je vous apprends les rudiments de l’alsacien gal). Où que vous soyez à Strasbourg, et même parfois dans ses environs, il est possible de voir le bout de la tour. Une fois devant, vous vous sentirez petit. Et c’est le cas !

Fondée en 1015 sur les vestiges d’une ancienne cathédrale, elle devra attendre 1439 pour avoir la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.

Pour rentrer dans l’édifice, je vous conseille d’y aller sans votre valise. Ces derniers temps, avec le plan Vigipirate, elles étaient interdites.

Sculpture du chien dans la chair

Good boy !

Une fois à l’intérieur, levez la tête et pensez à vous retourner pour observer la belle rosasse de la façade. Petit coup de cœur pour la lumière du coucher de soleil à travers les vitraux. Il est possible de passer des heures dans la cathédrale pour observer tous les vitraux, les ornements, l’orgue magnifique qui surplombe la nef ou bien les sculptures de la chaire. Regardez bien, vous pourrez y voir un chien.

Vous verrez du monde s’amasser à droite du chœur. C’est ici que se trouve l’horloge astronomique, chef d’œuvre de la Renaissance qui a connu plusieurs phases dans sa création.

Un peu d’histoire

La toute première horloge a été construite entre 1352 et 1354. Mais elle cessa de fonctionner au début du XVIe siècle, à cause de l’usure. Elle est aujourd’hui exposée au Musée des arts décoratifs de Strasbourg.
Une seconde horloge est construite en deux temps : en 1547 et en 1574. Cette horloge était une horloge astronomique planétaire. Elle cessa de fonctionner un peu avant la révolution Française, et resta en l’état jusqu’en 1838.

De 1838 à 1843, l’horloge fut transformée par Jean-Baptiste Schwiligué, un Alsacien autodidacte. C’est le mécanisme que nous voyons aujourd’hui lors de la visite. L’horloge indique l’heure officielle, mais également, le temps moyen, le jour, le mois, l’année, le signe du zodiaque, la phase lunaire et la position des planètes jusqu’à Saturne. Plutôt complet quoi. Si vous voulez en savoir plus sur ce monument, je vous invite à aller lire la page Wikipédia, qui est plus complète que ma brève présentation.

Pour voir le mécanisme en mouvement, il faut être présent à 11h30 (voire avant) et débourser 3€ pour les adultes et 2€ pour les enfants. C’est gratuit pour les moins de 6ans. Un film vous sera projeté afin de présenter l’horloge, et le mécanisme se mettra en branle aux alentours de 12h30. Cependant, les places sont limitées à 12 personnes. Alors bonne chance !

Prenez de la hauteur

Enfin, une autre activité sympa à faire quand on est à la cathédrale, c’est monter sur son toit. Pour ce faire, sortez de la cathédrale et allez à droite de celle-ci (votre gauche en sortant). Le tarif est de 5€ pour les adultes et de 3€50 pour les enfants et les étudiants. Vous aurez ainsi une belle vue sur la ville, et sur le plateau alsacien. Si le temps est dégagé, vous pourrez voir assez loin. Il y a juste quelques marches à monter… Courage !

On se sent un peu petit c’est sûr !

La petite France

Allez, on va se remettre de l’altitude en restant au bord de l’eau. La petite France est également un incontournable de Strasbourg. Baladez-vous le long de l’eau, admirez l’architecture typique des maisons. Si vous arrivez sur les quais de la petite France par la cathédrale, partez vers votre droite pour rejoindre le barrage Vauban. Vous pourrez y voir des canards et peut-être même des canetons (c’est trop mimi !). Vous passerez par une petite ruelle avec pleins de restaurants au look typique et vous finirez par arriver sur le pont qui fait face au barrage Vauban.

Petite France Strasbourg

Les trois tours, le barrage Vauban et les quais

Ici vous êtes à l’un des endroits les plus sympas en été. Armez d’une bière et d’un paquet de chips, posez-vous sur les quais et inhibez-vous avec l’esprit de l’Alsace. Profitez de l’air qui se radouci après un après-midi chaud autour d’une mousse bien fraîche avec ses amis ! Différent et moins cher que le bar !

Les trois tours, symbole badass de l’alsace face aux deux tours du seigneur des anneaux, est peut-être bien le cœur de la petite France. Le décor et l’ambiance qui règne à cet endroit vous feront sortir de l’atmosphère urbain que vous pourriez ressentir sur la place Kleber, ou même devant la cathédrale. Ici, tout paraît plus cool, apaisé par l’eau qui berge l’endroit.

Le toit du barrage Vauban

Vous pouvez prendre de la hauteur et observer l’endroit sous un autre angle, en montant sur la terrasse du barrage. Vous pourrez voir la cathédrale entre les tours du pont d’en face. Enfin, si vous êtes arrivés trop tard (car la terrasse ferme à 19h30) et que la nuit tombe, le barrage est illuminé. Les lumières sont très jolies, et les reflets sur l’eau ont un effet relaxant.

N’oubliez pas que Strasbourg est une ville où l’eau passe à beaucoup d’endroits. Vous pourrez donc trouver beaucoup de quais, à divers endroits de la ville. Certains procurent des chemins de promenades sympathiques. D’autres sont le lieu de rendez-vous des étudiants, et si vous souhaitez partager un verre au bord de l’eau et faire de nouvelle rencontres, ils peuvent être le bon endroit. Un verre de grenadine, bien entendu. Je n’incite pas à la consommation d’alcool ! Loin de moi cette idée, non mais oh !

Les quais de la petite France

Alors, petit coin sympa ou pas ?

La grand’ rue

Il est maintenant l’heure de revenir vers le centre et de clore cette visite. Passez donc par la grand’ rue. Ainsi, vous prolongerez cette impression d’être hors du temps, même si la grand’ rue regorge d’éléments modernes. De plus, s’il fait soif ou faim, vous trouverez un troquet où vous satisfaire.
Si vous poursuivez la rue jusqu’au bout, vous arriverez sur la place Gutenberg, qui dispose d’un manège old school, et de belles illuminations lorsque la nuit tombe.

N’hésitez vraiment pas à vous perdre dans les ruelles de la capitale européenne. Elles peuvent toutes vous amener vers des endroits sympathiques et pourtant omis des circuits touristiques. Le centre n’est pas si grand que ça, et vous trouverez toujours un moyen de vous y retrouver. Sauf si vous êtes allé trop loin et que vous finissez en Allemagne… Ce qui serait embêtant.

Les autres lieux à voir, mais un peu excentrés :

Le parlement

En fait, Strasbourg est peut-être plus connu pour ça que pour le reste non ?

Vous pouvez donc aller visiter l’institution, qui est à voir une fois. Vous visiterez l’hémicyde et le parlamentarium Simone Veil. Une présentation individualisée des travaux du Parlement européen est faite pour les groupes. Tout cela est gratuit. Cependant, le Parlement est fermé le dimanche, les jours fériés et lors des fermetures des bureaux. Allez donc jeter un œil sur leur site pour être sûr.

Le parc de l’orangerie

Si vous êtes au parlement, si vous en avez marre du centre-ville, venez-vous ressourcer au parc de l’orangerie.

Vous pourrez vous promener, faire de la barque sur le petit plan d’eau du parc et voir un Walibi albinos, et des flamants roses (entre autre). Le parc possède un petit « zoo », mais les animaux sont malheureusement un peu tristes dans leurs cages bétonnées.

Walibi

Le parc de l’orangerie, et son quartier, sont vraiment sympas. Venir vous y promener vous permettra de voir une autre facette de Strasbourg. Et de voir des manoirs de malades ! (Il y a les maisons des ambassadeurs autour du parc, je vous laisse imaginer le truc).

Que faire à Strasbourg ?

Alors, si vous êtes là pour quelques jours, il se peut qu’à un moment vous en ayez marre de vous promener partout. Peut-être qu’il serait sympa de faire autre chose, de manger une bonne flambée ou de boire un verre. Alors ça tombe bien, parce que j’ai deux trois adresses à vous donner !

Une bonne petite flambée

Pour manger une tarte flambée sympa, et avec un bon rapport qualité/prix, rendez-vous grand rue au Knackes (littéralement, branleur en alsacien). C’est un petit bar sympa à la décoration atypique. En effet, les murs sont recouverts de phrases et dictons en alsacien ! Rassurez-vous, il y a une traduction en dessous de chaque phrase.

Sinon, si vous préférez une flambée avec des produits frais venus des producteurs alentours, le Binchstub est votre endroit ! Concept sympa, il n’y a qu’une vingtaine de places, avec une grande table commune. Du coup, vous mangez à côté d’inconnus, et vous finissez par partager une pinte avec eux. Ça ne vous rappelle rien ?

Un verre, mais pas que

Comme je vous le disais plus haut, Stras en été, c’est cool. Surtout pour boire un coup au bord de l’eau ! Mais si vous n’aimez pas rester assis à ne rien faire, vous pouvez vous rendre dans des bars pas comme les autres.

Le garde fou par exemple, vous permettra de boire de la bière locale ainsi que de déguster des produits des agriculteurs de la région. Mais surtout, si vous descendez les escaliers pour vous rendre dans la cave, vous pourrez jouer… À la pétanque ! Eh oui, le bar possède son boulodrome. Inscrivez-vous sur le tableau pour bénéficier d’une demi-heure de jeu ! Ou plus, si personne ne vient demander sa partie.

Le Amaze In, connu notamment pour être un escape game, permet également de venir se désaltérer au bar. Ici, vous pourrez jouer à des jeux de société, faire un ping-pong ou disputer la prochaine tournée à Mario Kart ! Et tout ça dans un décor fortement influencé par Breaking Bad. Si ça c’est pas cool ?!

Jeu de piste

Vous êtes curieux ? Vous aimez les choses insolites et les jeux de piste ? Alors écoutez bien (oui, vous êtes en train de lire. Mais « lisez bien », ça sonne pas très bien… Donc.).

À Strasbourg, il reste des vestiges du bombardement prussien de 1870. Si vous levez les yeux et que vous cherchez bien, il est possible de voir des obus dans les murs. Le plus connu est celui de la place de la cathédrale, encastré dans le mur de l’hôtel cathédrale. Mais huit autres obus sont disséminés dans la ville…

Je vous donne les lieux, mais pas les adresses exactes :

  • Rue du gazon
  • Rue Saint-Elizabeth (deux au-dessus d’un porche)
  • Quai Saint-Nicolas
  • Rue du Vieux Marché aux Poissons
  • Quai des pêcheurs
  • Rue d’Austerlitz
  • Place du Temple Neuf
  • Place Saint-Pierre le Vieux (3 boulets de canon).

À vous de jouer ! Partagez vos trouvailles sur Facebook et Twitter avec le #Rouroux #StrasObus ! Moi j’attends un peu pour vous donner les adresses exactes.

Comme vous pouvez le voir, Strasbourg est une ville trop cool ! Il y a pleins de choses à voir (je ne vous ai pas tout dit ici…) et à faire (pareil… Il y a pleins de choses à dire encore). Si vous venez passer une journée à Strasbourg, l’essentiel de ce qui est à voir (ce que je vous ai présenté ici) se trouve au centre. Et est faisable en une journée, et en prenant son temps en plus.

Si vous êtes dans la région pour une durée un peu plus longue, agrémentez votre découverte de la ville par la visite de ses musées par exemple. N’hésitez pas à vous rendre aux alentours de la ville et même dans des petits villages, si vous le pouvez, et si vous souhaitez voir quelque chose de plus authentique. Prenez-vous une journée pour partir sur la route du vin et rejoindre Colmar en passant par Kaysersberg ! Les décors ne vous décevront pas !

L’Alsace est une région complète où l’on peut faire et voir beaucoup de choses. Connu pour son accent, son vin et son marché de Noël, beaucoup de gens s’arrêtent à ça et ne prennent pas le temps d’essayer de découvrir cette contrée. Et c’est bien dommage !

 

Sur ce je vous laisse, une flammekuche au bambou et une bonne Fisher m’attendent !

Papouilles et bambou !

Toits de la petite France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.